BIOTHERAPIES ANTI-CYTOKINIQUES ET MALADIES ARTICULAIRES INFLAMMATOIRES

Pierre MIOSSEC

Abstract


La polyarthrite rhumatoïde, le rhumatisme psoriasique et la spondylarthrite ankylosante sont les rhumatismes inflammatoires les plus fréquents, avec contribution des trois cytokines TNF, IL-6 et IL-17, à l’expression clinique et à ses conséquences sur la structure des articulations. Chaque cytokine a un mode d’action spécifique, se traduisant par des indications thérapeutiques différentes. Les inhibiteurs du TNF ont montré des résultats cliniques d’abord au cours de la polyarthrite rhumatoïde. Ces résultats ont ensuite été étendus à la spondylarthrite ankylosante et au rhumatisme psoriasique. Les inhibiteurs de l’IL-6 sont indiqués dans la polyarthrite rhumatoïde alors que ceux de l’IL-17 le sont dans le rhumatisme psoriasique et la spondylarthrite ankylosante. L’utilisation de ces nouvelles molécules a imposé la diffusion de recommandations spécifiques pour mieux définir leur champ d’action et prévenir les effets secondaires, dominés par le risque d’infections.


Keywords


TNF, IL-6, IL-17, biothérapies, infections, pharmacovigilance.

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.15342%2Fijms.v4is.141

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

Université Mohammed VI des Sciences de la Santé